Pâté Marmite familial


Ingrédients


  • Pour 5 kg de viande nette (poitrine de porc) il faut environ 6 kg avant désossement
  • 1 à 2 kg de lard gras
  • 5 feuilles de laurier
  • 1 petite branche de thym (15 cm sur 2 ou 3)
  • 4 échalotes moyennes
  • 1 oignon moyen piqué de clous de girofles tout le tour espacés de 10 à 15 mm
  • 45 à 50 g de gros sel
  • + ou - 4 cuillérées à café de 4 épices
  • poivre

  1. Hâcher la viande avec les échalotes (la veille ?) et le gras séparément. Congeler la viande ?
  2. Dans un grand faitout mettre la viande à cuire avec un fond d'eau. Ajouter 1 kg de gras ? et un peu au fur et à mesure de la cuisson, la viande doit être recouverte d'une fine pellicule de gras liquide en fin de cuisson.
  3. Mettre le laurier et le thym dès le début puis ajouter les autres épices au fur et à mesure, à mi-cuisson elles doivent toutes y être.
  4. ( l'idée c'est que le pâté soit légèrement trop salé en fin de cuisson car il perd son sel avec le temps et avec la stérilisation).
  5. Temps de cuisson environ 4 heures (à feu doux/moyen ?).
  6. Remuer souvent, écraser la viande au cours de la cuisson pour éviter les gros morceaux de viande.
  7. Ecraser de nouveau la viande avant de la mettre en bocaux, retirer le thym le laurier et l'oignon avec les clous de girofle.
  8. Enlever du gras (environ un bol) à la louche.
  9. Remplir les pots avec le pâté encore tiède/chaud, le tasser un peu, puis ajouter du gras liquide par-dessus (à prendre dans le bol où on a mis le gras que l'on a retiré).
  10. Poser les joints et fermer.
  11. Stériliser 20 minutes dans l'eau bouillante après ébullition).



Grimolle, Grimolée, Gouyère ou Flognarde (Poitou, Limousin)


La recette : 6 cuil à soupe farine, 1/2 sachet levure, 3 cuil à soupe sucre poudre, 2 œufs, 3 verres de lait, 1 cuil à soupe rhum, 1 pincée de sel, 2 pommes pelées coupées en tranches très fines.
Mélanger les ingrédients pour faire une pâte à crêpes épaisse, incorporer les pommes, étaler sur un plat beurré et fariné, enfournez dans un four préchauffé 180° C 30 à 45 minutes selon le four.



✨Les éditions Brigitte Eveno fêtent leurs 6 ans 🎂🍾 ✨

6 ans, 44 livres, des prix, des dizaines d'articles, d'émissions TV & Radio, des fous rires, du partage, des rencontres, des voyages, de l'émotion, du plaisir de bien faire, de l'authenticité, de la transmission....

Merci aux auteurs (chefs, pâtissiers, passionnés) aux traducteurs, aux photographes, aux stylistes, aux graphistes, aux correcteurs, aux photograveurs, aux imprimeurs, aux attachés de presse, à tous ceux qui partagent l'aventure 

✨✨✨


Taste of Paris ...

Taste of Paris entre amis hier, de belles rencontres, d'inconnus ou de connus, voire très connus...
Mais je trouve que l'entrée à 18 euros c'est cher...
Et les couverts et les verres en plastique c'est frustrant, très frustrant ...
Mais je me suis régalée et j'ai passé un excellent moment très joyeux.






Pierre Sang Boyer
Croustillant de Boeuf Wagyu à la Coréenne



Dessert par Daniel EvangelistaPomme de terre bleue de la maison Bayard, citron huile d’olive et nectar de fruits rouges




















Kei
Raviolis de homard, bouillon épicé


Chair de tourteau, caviar kristal et crème d'ortie




















Ferrandi

Oignon farci à l’oignon, croûtons, oseille et vieille mimolette




Thoumieux

Ma version de la tarte citron 


Jarret de veau « rôti-confit », courgette farcie et purée de pomme de terre par l’Atelier Maître Albert- 




















Fraîcheur de fraise, basilic et citron vert, brioche feuilletée à la fraise par Les Bouquinistes et Goût de Brioche


Et parmi les producteurs/artisans le plus beau :-) Stéphane et ses magnifiques produits italiens



Les Vergers de la Silve, Anatra, Memmi Poutargue et Tabourech qui a l'air d'avoir un restaurant fabuleux à Marseille ST Barth www.ostrealogie.fr 


Orties by Thomas Benady, un sans faute exquis !

Thomas Benady officiait à la Machine à Coudes à Boulogne et j'avais adoré..
Il a ouvert le restaurant  Orties dans le 9ème à Paris, 24 rue Rodier et c'est une réussite.
Le site ici.
Déjeuner ce midi en charmante compagnie, menu à 28 euros : amuse bouche, deux entrées, un plat, un dessert, menu unique.
Nous sommes conquises...
Floral, végétal, subtil, précis, délicat, c'est très réussi....
La salle est agréable, le moment est précieux.
Notre coup de coeur le risotto à l'épeautre. et champignon de Paris dans sa belle écuelle en bois..
Un petit regret ne pas avoir pu rencontrer le chef concentré (et on le comprend) en cuisine.









Le Sirha c'est fou !



Saut rapide à Lyon hier pour rejoindre Jany Gleize en charge de la restauration de la région PACA 100 couverts par jour !






Le Sirha c'est fou !

Fou par sa taille...

Je suis arrivée par le hall 3 Produits, c'est gigantesque ! Jacquet, Unilever, Milo, Barilla, Carigel, Lesieur, etc.
Toutes formes de sandwichs, snacks, boissons, plats préparés, sauces, desserts....  Pour qui n'est pas du métier c'est hallucinant de voir qu'un restaurateur peut absolument tout acheter préparé...

J'ai écarquillé grands les yeux ravie de rejoindre le hall 2.1 avec les producteurs et les artisans régionaux ou étrangers.

Je suis allée ensuite au village des chefs à côté de la zone de concours  Bocuse d'Or...

Et là c'est fou pour le nombre de chefs étoilés et MOF au m2 ! je ne site que ceux que j'ai vus et salués : Philippe Gobet,  Jacques et Laurent Pourcel, Pascal Borell, Michel Rochedy  et Stéphane Buron, Jean Cousseau,... et tous ceux que j'ai vu de loin !


Les supporters du concours font un ramdam d'enfer, autant que des supporters sportifs dans la salle et là c'est fou l'énergie qui se dégage ! 


Le concours est retransmis sur les écrans et je pensais en voyant l'équipe française de Laurent Lemal à la tension et à la concentration nécessaire pour y participer.

Regardez la vidéo du Progrès de Lyon pour l'ambiance et l'organisation.





Dans le hall d'entrée du Sirha une floppée de jeunes scolaires français et étrangers, prennent des notes, filment, des professeurs commentent les techniques...
Toute la passion et la fierté de ce métier est là. Je suis certaine que des vocations naissent ici.

Un coup d'oeil  à la création des pâtissiers français qui ont remporté la Coupe du monde à voir ici.



La librairie gourmande est présente avec Deborah et ses équipes. L'occasion de feuilleter quelques ouvrages ....






Le Sirha c'est fou,  c'est aussi les arts de la table (Assiette  Sylvie Coquet),  les lits, les meubles, les tables.... et plein d'autres choses que je n'ai pas vues en une journée.








































Et pour finir et découvrir le must du must allez sur Food and Sens pour le dîner des grands chefs.